1. Définissez vos objectifs

Pour rédiger un message pertinent, vous devez connaître:

  • Les besoins, comportements, habitudes de votre cible.
  • L’objectif final de votre e-mail: informer, inviter, inciter à faire uneaction.

2. Soyez clair et concis

Votre message doit aller à l’essentiel pour attirer l’attention de votre prospect et éveiller sa curiosité. Votre offre doit être claire. Attention aux termes que vous choisissez. L’objectif n’est pas de vendre mais donner envie de lire votre message.

Votre message doit être structuré(accroche, titre, paragraphes courts…). La longueur idéale d’un email est de 50 à 125 mots. Le texte doit être composé de phrases courtes avec des verbes d’action sur un ton direct et dynamique.

Attention au objet de mail déceptif qui ne réponde pas au corps du mail. Cela donne une mauvaise image de votre marque et votre taux de désabonnement risque d’être élevé.

Enfin, la confiance et la connaissance de l’expéditeur joue pour plus de 87% dans l’ouverture de votre newsletter: utilisez des adresses personnalisées de type m.durand@keyzz.fr plutôt que info@keyzz.fr.

3. Captez l’attention avec une proposition de valeur

Votre message doit attiser l’interêt de votre contact dès les premières lignes. Sortez d’une logique produit, ne parlez pas de vous, mais signalez une difficulté que rencontre votre cible. Montrez que vous savez répondre à ses besoins et soulignez les bénéfices que vous allez lui apporter. Mettez en avant les gains plutôt que les caractéristiques de votre produit ou service.

Votre message doit répondre à plusieurs questions:

  • Quelles connaissances supplémentaires apportez-vous à votre prospect?
  • Les aidez-vous à résoudre leur problème?

Pour cela, adaptez systématiquement vos arguments à la cible.

Pour avoir de meilleurs retours, rédigez un contenu en lien avec le comportement ou l’actualité de votre contact. Il doit avoir l’impression que votre newsletter s’adresse personnellement et uniquement à lui.

Vous pouvez aussi vous appuyer sur vos précédents succès afin de proposer des études de cas permettant au prospect de s’identifier.

4. Soignez le design

Prêtez une attention particulière au design de votre e-mail et notamment au ratio texte/image afin d’optimiser la lecture et la délivrabilité du message. 77% des professionnels reçoivent les e-mails sans affichage automatique des images. Ainsi, 51% vont supprimer directement les e-mails avec image. En ce sens, un rapport de minimal de 60% de texte/ 40% d’image est recommandé pour que le contact puisse accéder à votre information même s’il ne télécharge pas vos visuels.

Enfin, créez un design responsive, bien entendu car 50% de vos newsletters sont lues depuis un mobile ou une tablette.

5. Intégrez un call-to-action

Dans votre message, vous devez placer un Call-to-action(CTA) incitant votre cible à cliquer ou vous recontacter directement. Proposez une seule action afin de faciliter la compréhension de votre message pour votre prospect. Votre message doit répondre à un seul et unique objectif: visiter votre site, télécharger un livre blanc etc.

Cet appel à l’action doit être clairement identifiable. Evitez les images et prêtez une attention particulière à l’emplacement, la taille, le design, les mots utilisés dans le CTA.

Comment analyser l'impact de votre campagne?

Leave a Reply