A quoi servent les réseaux sociaux d’entreprises ?

FACEBOOK WORKPLACE EN FORCE SUR LE MARCHE DES RSE

Souvent remise en question, l’utilité des réseaux sociaux d’entreprises est sujette à caution,  jugés trop verticaux avec des architectures strictement conforme à l’organigramme de l’entreprise, l’engagement restait faible. C’est en tout cas le résultat d’une étude publiée en octobre 2018 et abondamment reprise par la presse.  A l’occasion de la sortie de la dixième édition de son étude annuelle, Lecko, cabinet de conseil en organisation pour la transformation numérique, donne des indicateurs différents permettant de mesurer d’une année sur l’autre, les progrès des entreprises dans leurs efforts de mutation à l’ère digitale. Par ailleurs les équipes de Keyzz se sont rendues au « keynote » de Facebook Workplace au centre d’entrainement de l’Olympique de Marseille (clients de Facebook workplace) pour assister à une démonstration et à des témoignages de clients comblés.

Etude Lecko : l’engagement des collaborateurs sur les plateformes internes a progressé de 15%

Lecko  annonce tirer son analyse de l’activité de 37 entreprises, et plus de 450 000 utilisateurs actifs, sur une période allant jusqu’à 4 ans.  A l’observation de ces données, en 2017, Lecko constatait que l’activité avait augmenté sur les plateformes de Réseaux Sociaux d’Entreprises (RSE). L’étude 2018 montre que cette tendance perdure et s’accompagne d’une hausse l’engagement des collaborateurs sur les plateformes internes de 15%. Pour le cabinet, la progression de la maturité collaborative de l’entreprise est donc réelle.

83% des employés expriment un besoin de collaboration

Tendance lourde,la  baisse du travail individuel pur qui s’illustre par des besoins de collaboration principalement centrés – à 64% – sur le travail avec son équipe. L’échange avec ses pairs représente 45% des besoins (transversalité). La mobilité ne concerne que 28% des collaborateurs. Seul 17% des collaborateurs interrogés persistent et signent en affirmant  « ne pas avoir besoin de collaborer avec les autres ».

Pour la majorité des salariés, l’email reste prépondérant, mais trop systématique

L’email reste l’outil de collaboration principal, mais 20% des collaborateurs s’appuient sur des outils de collaboration plus matures qui permettent le partage de connaissances, la gestion de projets, coproduction de contenus, etc). Par ailleurs de nombreux salariés considérent qu’il est mal employé dans les entreprises et se plaignent de la surabondance d’email.

Collaborer, même avec ses outils personnels

Il faut croire que l’étanchéité entre vie professionnelle et vie personnelle fait désormais partie du passé : 49% des collaborateurs utilisent leur propre équipement pour échanger avec leurs collègues et 67 % des collaborateurs utilisent occasionnellement ou régulièrement une solution non proposée par l’entreprise pour échanger et travailler avec ses collègues.

Facebook workplace

Après les débuts un peu controversé de Facebook@works, la firme compte réinvestir avec force le monde de l’entreprise. Lors d’un Keynote au centre d’entrainement de la commanderie à L’Olympique de Marseille, Nicolas Farin co-responsable du développement français de Facebook workplace, nous a présenté la solution. une marque a pour but « de mieux coller à la philosophie du produit. C’est-à-dire à l’image d’une plateforme conçue pour connecter tous les collaborateurs de l’entreprise et les aider à mieux communiquer », selon les promoteurs français du projet.  Officiellement, 30 000 entreprises utilisent Workplace by Facebook. Parmi les principales d’entre elles figurent Booking.com, Heineken, Walmart. En France, c’est le cas de Danone, Renault Retail Group, la SNCF, Iliad-Free et Lagardère Active et l’Olympique de Marseille.

 

 

Concrètement, Workplace by Facebook est une déclinaison de Facebook qui permet aux organisations de créer leur propre réseau social interne. Il s’agit d’une solution dont l’ergonomie et les fonctionnalités sont très proches du Facebook historique.

Video chat

Workplace reprend les grandes fonctionnalités de Facebook. En premier lieu, le Profil (l’équivalent de la page Facebook) permet aux collaborateurs de se connecter entre eux. Il fournit une vue dynamique du profil du salarié : son activité sur le réseau, les personnes qui le suivent… Comme Facebook, Workplace propose aussi de créer des groupes. Ils pourront être ouverts à tous les employés, ou fermés (avec pour les non-membres la possibilité de consulter seulement leur objet), voire secrets et visibles uniquement de leurs participants. Enfin, la plateforme n’est pas seulement un réseau social d’entreprise puisqu’elle comprend également, tout comme Facebook, une messagerie instantanée par texte, voix ou vidéo.

KPI, App Mobile, le « know-how facebook » au service de votre réseau social d’entreprise.

Comme pour sa grand frère grand public, Facebook Live vient s’ajouter au dispositif et permet de relayer des événements d’entreprises en direct, une console Analytics de suivi de l’activité des utilisateurs, ou encore la possibilité de créer des groupes multi-organisations. Workplace by Facebook s’accompagne surtout d’apps pour iPhone, iPad et smartphone Android, qui permettent d’accéder à ses fonctionnalités en mobilité. Une messagerie instantanée baptisée Workchat est également en service sur facebook workplace.  L’introduction des bots permet d’automatiser des tâches à non valeur ajoutée.

Les principaux avantages  de Workplace by Facebook

  • Un modèle freemium avec une plateforme gratuite puis une version payante, puis une tarification à l’utilisateur .
  • Proposer une expérience que maîtrisent déjà les quelque 2 milliards d’utilisateurs actifs de Facebook à travers le monde, dont plus de 30 millions en France.
  • L’outil est extrêmement facile à prendre en main, mais notons qu’il faut télécharger 2 nouvelles applications sur son mobile (workplace et workchat).

Il convient également de noter qu’évidemment l’application fonctionne sans publicité, et que la firme garantit une confidentialité totale des données, sans apporter plus de précisions à l’occasion du Road Show de Marseille.

Des stratégies éditoriales à mettre en oeuvre

Outre l’organisation et la mise en place d’une stratégie d’organisation, la gestion des contenus restera primordiale comme elle l’a été lorsque les entreprises ont investis les réseaux sociaux traditionnels.

La courbe d’adoption des nouvelles technologies est bien connue : un pic d’enthousiasme qui est rapidement suivi par une désillusion avant que les mises en œuvre pragmatiques et réussies ne se généralisent. Le Réseau Social d’Entreprise n’échappera pas à la règle. Le concours du « Pull moche de Noël » ne fera pas toujours l’unanimité, et les vidéo de crêpes ratées durant la chandeleur  « n’amuseront pas forcément la galerie » durant des années. Des usages perein doivent être définis, et des stratégies de contenus pré-établis.

Du contenu attractif sinon rien !

Le «content marketing »s’impose au détriment de la « curation ». La curation revenant à du copier-coller, de la traduction de site voire du plagiat. Les nouveaux algorithmes de Google, via Penguin, sanctionneront plus durement cette technique.

  • Le content marketing consiste à produire et à diffuser du contenu de qualité, original, attractif, impliquant. Favorisez donc les supports comme les Webinars, les vidéos, les livres blancs, les applications… Cela valorise l’entreprise, intéresse vos collaborateurs, favorise l’engagement .

Des discussions plutôt que des posts…

La conséquence positive de la création de content marketing devra être pour les entreprises de mettre en place de véritables discussions entre leurs Fans ou Followers. L’idée est d’instaurer des échanges de qualité, qui impliquent chaque fois un peu plus les membres et les rapprochent ainsi de la marque. Car les simples commentaires laissés sur les murs n’ont plus le même impact qu’auparavant, une info venant en chasser une autre.

  • Lancez des sujets qui feront réagir vos visiteurs, échanger et dialoguer entre eux, créez des discussions thématiques, des conseils, des échanges d’informations…

Encouragez vos collaborateurs à « liker ».

La mesure de l’engagement est une donnée fondamentale de la réussite de vos réseaux sociaux, n’hésitez pas à inciter vos collaborateurs à se Tagger entre eux pour se congratuler – Exemple : « merci @JustindelaRH pour avoir soldé mon problème de note de frais, de manière aussi réactive ».  Les collaborateurs les mieux évalués ou ceux qui envoient le plus de like à leur collaborateur peuvent se voir remercier par des lots gagnants (invitations au théâtre, au cinéma etc). La dynamique est généralement positive et vertueuse….

 

 

 

Leave a Reply